[Psychologue Rouen]
[psychologue enfant rouen]
[Psychologue adulte rouen ]
[Psychologue famille rouen ]
[Psychologue couple rouen ]
[Psychologue groupe rouen ]
[Psychologue entreprise rouen ]
[ therapie-breve-rouen-hypnose ]
[ bien-etre-sejour rouen ]
[ equitherapie-rouen-normandie ]
[Psychologue enfant rouen ]
[Psychologue adulte rouen ]
[Psychologue famille rouen ]
[Psychologue couple rouen ]
[Psychologue groupe rouen ]
[Psychologue entreprise rouen ]
[ therapie-breve-rouen-hypnose ]
[ bien-etre-sejour rouen ]
[ equitherapie-rouen-normandie ]
[http://www.psychologue-rouen.com/contact.php]
[Creation site internet Paris] [Creation site internet Rouen]
  
  
  
  
Psychologue Rouen
- 06 16 11 67 31 -
Psychotherapeute Rouen
Equitherapie Rouen
Hypnose Rouen

Enfants, adulte, individuel, groupe, Entreprise
Psychologue Rouen
- 06 16 11 67 31 -
Psychotherapeute Rouen
Equitherapie Rouen
Hypnose Rouen

Enfants, adulte, individuel, groupe, Entreprise
Psy Enfant               Psy Adulte              Psy Famille              Psy couple               Psy Groupe               Psy Entreprise            Thérapie brève        Bien être et Séjour           Equithérapie
Psy Enfant               Psy Adulte              Psy Famille              Psy couple               Psy Groupe               Psy Entreprise            Thérapie brève        Bien être et Séjour           Equithérapie
Psychologue Entreprise Rouen



POUR LES INSTITUTIONS : SUR RV Psychologue Rouen - 93 rue Vicomte 76000 Rouen mais aussi rue Argiliere dans le 27 (Les Hogues).

LA SUPERVISION

La supervision est un espace offert au salarié afin qu'il puisse réfléchir sur ce qu'il met en jeu en tant que personne dans sa pratique quotidienne auprès des usagers. En termes plus psychologiques, on peut dire que c'est un espace où la personne va analyser les phénomènes transférentiels et contre-transférentiels dans le cadre de son activité professionnelle.
On peut aussi dire que la supervision a pour but d'aider des personnes en situation potentielle ou avérée de souffrance parce que confrontées à la souffrance des usagers.
C'est également un espace ressource essentiel quand l'équipe doit faire face à des évènements difficiles (décès d'un membre de l'équipe ou d'un usager, agression, découverte d'un problème grave…).

Etant donné que c'est un espace qui implique le participant dans ce qu'il met en jeu personnellement dans sa pratique professionnelle ou la situation évoquée, c'est nécessairement un espace où la personne va par choix personnel : c'est donc basé sur le volontariat ; en aucun cas la supervision ne peut être un espace imposé ou obligatoire.

De la même façon, puisque c'est un espace où chacun réflechit sur ce qu'il met en jeu personnellement, les participants à une supervision doivent pouvoir choisir la personne qui va les superviser.

Enfin, il s'agira nécessairement d'un psychologue clinicien, d'un médecin psychiatre, et en aucun cas d'une personne qui n'aurait pas un diplôme de psychologie clinique.

De plus, le clinicien choisi est nécessairement extérieur à l'établissement ou à l'équipe ; en effet, ce serait dangereux de demander à un psychologue d'être à la foi membre de l'équipe, collègue et animateur de supervision vis à vis de ses propres collègues.

Cela poserait des problèmes de secrets et de confidentialité d'une part, et la difficulté d'être à la fois le collègue d'un éducateur qui aurait, par ailleurs en supervision, pu exposer ses difficultés personnelles dans l'exercice de son travail.
C'est donc nécessairement un clinicien extérieur à l'établissement qui animera la supervision (extrait d’un article paru dans « lien social », 2004)


L’ANALYSE DES PRATIQUES

Contrairement à la supervision l'analyse des pratiques ne concerne pas la personne mais bien le professionnel et porte sur les actes et les gestes qu'il peut poser dans le cadre de l'exercice de son métier.
Psychologue entreprise Rouen : L'analyse des pratiques se situe donc sur deux plans :
- L'éclairage disciplinaire sur les pratiques et leurs " conséquences " pour les usagers,
- L'aide à la théorisation de la pratique.

La participation peut être obligatoire dans la mesure où il s'agit bien de réfléchir sur les actes professionnels et sur les pratiques des salariés, et en aucun cas sur ce qu'ils mettent en jeu personnellement dans la relation.

L'analyse des pratiques est animée par un professionnel qui est expert dans une discipline, son expertise pouvant venir soit de sa formation initiale universitaire (juriste, sociologue, psychologue, ethnologue, sciences de l'éducation…), soit de sa compétence et de son expertise professionnelle cumulées. Ainsi un chef de service, un éducateur chevronné... peuvent animer des séances d'analyse de pratiques.

L'analyse des pratiques est donc un espace ressource, à partir d'une pratique quotidienne, qui capitalise l'expérience en la reliant à des concepts théoriques.

Elle peut également avoir un objectif plus ambitieux qui est de développer la capacité des membres de l'équipe à échanger, à se questionner, à réfléchir sur leur pratique : dans ce sens on peut parler d'analyse de pratique didactique.

On peut donc considérer que l'analyse des pratiques est un espace ressource provisoire qui a également des objectifs pédagogiques centrés sur le développement de la capacité de chaque membre de l'équipe à échanger avec ses collègues sur la pratique sans forcément être dépendant d'un intervenant extérieur.

Le directeur pourra donc utilement rajouter cet objectif dans le contrat de prestation avec la personne qui fait l'analyse des pratiques. On peut imaginer des séances d'analyse de pratiques régulières qui s'espaceront petit à petit au bout de 6 mois ou un an, avec des séances d'analyse de pratiques en l'absence de l'intervenant ; l'intervenant faisant ensuite le bilan avec la direction et les salariés de la manière dont les salariés ont pu s'emparer de cet espace en son absence.

Le professionnel qui anime les séances d'analyse des pratiques doit pouvoir consacrer par exemple sur 2 heures : 1h30 à l'analyse des pratiques, et la dernière demi-heure à une analyse avec le groupe sur leurs manières de se poser des questions et d'échanger et ainsi faire le point sur les manières judicieuses ou les manières créatrices de tentions relationnelles, de sous-entendus ou de jugements de valeur. Ceci dans le cadre de l'objectif pédagogique d'apprendre aux salariés à se poser des questions de façon constructive.

(extrait d’un article paru dans « lien social », 2004)


LES FORMATIONS :

Des formations peuvent être conçues et animées par moi-même, en solo ou en co-animation avec un partenaire extérieur et/ou de l’institution.

Mon domaine d’intervention s’articule autour de différents publics : petite enfance, adolescence, addictologie, alcoologie, gérontologie, personnels soignants et éducatifs, réalités du monde institutionnel.

Les formations peuvent s’organiser à la carte, sous forme de modules, de journées ou demi journées d’interventions.

 
Consultez moi au 06 16 11 67 31